Gecele Architecture

Nos Partenaires

Gecele Architecture

Lorsqu’on a un projet de construction ou de rénovation, la question “doit-on prendre un architecte ?” se pose. Ainsi, l’obligation de recourir à un architecte est souvent perçue comme une contrainte que certains cherchent automatiquement à éviter… Si, pour les particuliers, elle est obligatoire pour les projets de plus de 150m2, ce n’est pas le cas pour des constructions de surfaces inférieures. Doit-on alors faire l’impasse ? Obligatoire ou non, la vraie question est « ai-je besoin d’un architecte pour mon projet ? ».

Sylvain Pasquier, Architecte D.E. – H.M.O.N.P. chez Gecele Architecture, explique pourquoi il est préférable de se faire épauler par un architecte pour toute construction ou extension, même inférieure à 150m2.

Pourquoi la loi oblige à recourir à un architecte pour certaines surfaces et pas d’autres ?

La création architecturale est d’intérêt public et le recours à l‘architecte permet de garantir la qualité des constructions et le respect des paysages. Il est le seul professionnel du bâtiment dont la compétence de concepteur est reconnue et contrôlée par l’État. C’est pour garantir cet intérêt public que ce dernier impose le recours à un architecte. En tout état de cause, toute demande de permis de construire doit être établie par un architecte. C’est le cas bien sûr pour les constructions nouvelles, les extensions de constructions existantes, les modifications de façade accompagnées de changement de destination et les abris de piscine d’une hauteur supérieure à 1,80m. Si un architecte est incontournable pour les projets de construction ou d’extension supérieur à 150m2 (surface plancher), il est également obligatoire pour toute personne morale (même inférieur à 150m²) ou pour des bâtiments à usage agricole d’une surface supérieure à 800m². Cependant, il existe de nombreux cas où le recours à un architecte n’est pas obligatoire. Par exemple dans le cas d’un particulier qui construit lui-même ou qui réalise sa propre extension (cette réalisation ne doit pas être effectuée dans le but de vendre) et dans le cas où le projet de construction ne dépasse pas les 150m2 de surface plancher.

« Non obligatoire » ne signifie pas « non nécessaire », bien au contraire

Pour les projets de construction ou d’extension inférieurs à 150m2, l’architecte n’est pas obligatoire. Il existe malgré tout de nombreux avantages à faire appel à lui. Car en effet, ses services peuvent éviter bien des déboires et des coûts additionnels qui n’avaient pas été prévus au préalable. L’architecte est là pour garantir une bonne analyse de la faisabilité du projet, une maitrise des coûts en veillant à l’utilisation des bons matériaux, adaptés aux besoins et au projet. Il s’occupe aussi des démarches administratives, souvent fastidieuses pour qui n’est pas habitué, et assure le suivi des travaux en coordonnant les entreprises, en vérifiant le respect des plans et la bonne réalisation du projet. De plus, il est souvent garant du respect des délais de réalisation car c’est lui qui établit un planning, suit et gère les entreprises. Et si les travaux sont rallongés, c’est parce qu’il aura veillé à faire reprendre d’éventuelles malfaçons. Cela garantit au client le respect des coûts calculés et prémunit des soucis inhérents à une mauvaise construction.

Bien construire, c’est savoir anticiper et se prémunir de risques. L’architecte est un expert qualifié dont la profession et les missions sont réglementées par l’Ordre des Architectes. Son engagement implique également bon nombre de garanties pour le client telles que la garantie biennale (pour les éléments indépendants du gros œuvre), la garantie décennale dans le cadre des projets où il intervient en tant que maître d’œuvre.  Autant de bonnes raisons pour ne pas hésiter à faire appel à lui.